La ruée vers l’Ouest canadien

Il a fait 12 degrés aujourd’hui à Jasper et cela m’a donné envie d’écrire sur l’arrivée touristique massive que nous vivrons cet été dans l'ouest canadien. Normalement, la grande proportion de touristes provient de l’international, mais cette année le paysage sera différent. Les canadiens prendront massivement la route dans l’engouement du concept qu’est le van life à travers les magnifiques paysages qu’offre l'ouest du Canada. Nous avons donc cru bon d’écrire de l’information pertinentes tant sur les bonnes pratiques à avoir lors de votre visite dans l’Ouest canadien, mais aussi afin de vous éclairer sur certaines questions reçues. Si cet article peut éviter le cafouillage vécu en Gaspésie l’été dernier, nous ferons notre part. Bien évidemment, celui-ci pourra s’appliquer à peu près partout au Canada avec quelques spécificités pour les parcs nationaux Jasper et Banff. Bonne lecture et soyez prudent lors de vos voyages.

Parc national vs Parc provincial

Commençons tout d’abord par la différence entre un parc national et un parc provincial. Au Québec, il peut être difficile de faire la différence, car la province les a tous nommés  »Parc national ». Cependant chaque province a ses propres parcs provinciaux et fédéraux. L’équivalent de la SÉPAQ au Québec est appelé BC Parks en Colombie-Britannique et Alberta Parks bien évidemment en Alberta. Les parcs provinciaux nous sont encore inconnus car nous nous concentrons sur les visites des parcs nationaux. Sachez que l’hébergement dans les BC Parks cette année est strictement réservé aux résidents de la province et bien que vous pouvez réserver, votre réservation pourrait être annulée sans préavis.

changer sa vie ouest canadien
La pomenade des glaciers entre Jasper et Banff

Dormir dans son auto à Jasper et Banff

Contrairement au Parc national de la Mauricie, Jasper et Banff ont la particularité d’avoir une municipalité à l’intérieur même du parc avec des résidents. Il est donc d’une importance capitale de respecter le terrain privé de ces résidents. Sachez qu’il est interdit de dormir dans son véhicule peu importe le type dans un Parc national à moins d’être à un endroit désigné pour cela, tel qu’un terrain de camping.

Les Terres de la Couronne

Les Terres de la Couronne sont définies ainsi, car elles appartiennent à l’État. Ce sont généralement des endroits non exploités mais prisés par la jeune clientèle cherchant à réduire leur coût d’hébergement. Il n’y a pas d’indication spécifique à savoir si vous êtes bel et bien sur ces terres ou non. Il faudra avoir fait des recherches préalables pour les trouver. Toutefois, le droit cesse là où l’abus commence. Alors, soyez conscient qu’il n’y a pas de toilette et qu’il faudra ramasser vos déchets. Un déchet peut créer une dépendance chez la faune et avoir de graves conséquences. Pour la toilette, imaginez-vous le nombre de gens qui sont passés avant vous et après vous et posez vous la question si vous pourriez faire la différence sur l’environnement et l’odeur des environs.

ouest canadien jasper
Parc national Jasper

Prendre son temps

La plupart des gens planifient leur voyage dans l’Ouest canadien comme étant le voyage unique de leur vie. Pour ceux qui font la route, Jasper est souvent vu comme un détour. Un deux jours rapides simplement pour dire que la route des glaciers a été faite. Cependant, pour y vivre en ce moment, votre 2 semaines de voyage pourrait être 100% à Jasper et vous n’aurez pas encore tout vu dans ce parc. Nous comprenons qu’il est important pour vous d’en voir le plus possible, mais si vous avez le temps, optez pour des randonnées moins achalandées et vous pourrez être magnifiquement surpris. Ne planifiez pas tout à la lettre non plus. Pour avoir traversé le Canada, quelques-uns de nos arrêts spontanés se sont révélés être les plus beaux.

Le »Bear spray »

La grande question qu’on se demande: Est-il nécessaire d’avoir un bear spray (poivre de cayenne contre les ours) lors de nos randonnées? En bref, la réponse est oui et toujours. Si vous faites encore partie de ceux qui croient que les cloches à ours peuvent vous sauver, vous comprendrez après cette lecture que ces dernières sont plutôt vues comme un irritant collectif plutôt qu’un outil efficace. Le but est de ne jamais surprendre un animal. Pour ce faire, parler avec votre partenaire peut être un moyen efficace de se faire entendre. Cependant, si vous êtes seul, vous pouvez tapez des mains et lâchez des petits cris. En terminant, un ours à tendance à fuir l’humain mais des comportements comme le nourrir ou être près de ses oursons peuvent entraîner des comportements défensifs inattendus. Il faut donc resté prudent.

ouest canadien ours parc national jasper
ouest canadien Jasper mouflon

Un Parc n’est pas un zoo

Il y a de fortes chances que vous allez croiser un animal sauvage durant votre périple dans l’Ouest canadien. Gardez toujours une distance sécuritaire avec ceux-ci et si possible, restez dans votre véhicule. Il est important de comprendre que les règles en place sont là non seulement pour vous protéger, mais également pour protéger l’animal. Ce dernier est et doit rester sauvage. Il faut donc lui laisser l’espace dont il a besoin et éviter de lui causer du stress. Être trop proche d’un animal aussi inoffensif qu’il pourrait avoir l’air, peut se résulter en une potentielle mort pour vous et une mort assurée pour l’animal, car il est entré en conflit avec l’humain.

Soyez respectueux des sentiers

Si vous pouvez profiter de sentiers incroyables, c’est qu’au delà des employés de Parcs Canada, une équipe énorme de bénévoles s’affairent à assurer la qualité de ceux-ci. Avant de vous aventurer en sentier par un temps très pluvieux, posez-vous la question s’il n’y aurait pas d’autres idées ou des sentiers asphaltés disponibles pour cette journée. Par exemple, les traces de vélo dans la boue entraînent des défis de sentiers et du temps de correction qui pourrait être mis ailleurs pour améliorer ou créer d’autres sentiers. Également, portez attention au chemin du sentier. Parfois certains semblent vouloir aller trop vite et couper en zigzag au lieu d’emprunter le chemin normal. Il y a toutes sortes de raisons pour lesquelles le sentier est ainsi et prendre des raccourcies entraîne la dégradation de la flore nécessaire à l’écosystème.

ouest canadien overlander jasper
Sentier Overlander, Parc national Jasper